jeudi 31 janvier 2013

CURM n°20

CURM (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique.
(30/01/2013)
Le TGV s'arrête aussi à St Pierre des Corps, mais ça c'est bon, c'est normal. Fleur Pellerin déplore l'accompagnement insuffisant des entrepreneurs. Portrait d’un informaticien de 30 ans quand on en a 60. Elle efface un à un des sms sur un vieux nokia, avec un biip à chaque fois, ce depuis 27 minutes. Un grand merci ! Christian Prigent | La Vie moderne par Tristan Hordé. Ces petits villages arrêtés au bord de la ligne, à l'heure de bientôt s'assoupir, je voudrais tirer l'alarme et les rejoindre. Apple dépose un copyright pour le design de ses Apple Store en avance ou en retard ? Elément de réponse 980 millions pour le nucléaire, pas la gratuité scolaire. Tout cet argumentaire dit « de la poule mouillée » - tu as peur, même pas cap - donne furieusement envie de siffler la fin de la récréation. Mapping the Relationships between the Artists who Invented Abstraction - information aesthetics Le Figaro - Flash Actu : Trisomie: les gynécologues pour un test Libérez les livres, jusqu'à Montréal est-ce-en-ciel ? : le dos de l'homme Twitter ou c'est toi ou c'est moi mais il y en a un de nous deux qui n'est pas folichon today. Une étude de l'Adami montre que les producteurs touchent entre 14 et 19 fois plus que les artistes. Récupérons nos vies... "Is abstraction ‘a thing of the past’, a form of art that, however world-historical once, is well behind us now?" La connaître l'emprise, ce pouvoir sur nos vies, de nos besoins nos rêves la récupération, l'habile duperie... Salve 6 - Merci pour vos RT qui me font tant plaisir. Équipe touchée ! La séquence qui a déclenché la guerre entre Coca-Cola France 2 -

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:58 0 comments

mercredi 30 janvier 2013

Phrases (2) par Ralouf

Treize phrases
Le droit de se replier (à défaut de celui de s'en aller réclamé par Baudelaire), il en sait quelque chose, le Mimosa Pudique. Appelé aussi Sensitive et Trompe-la-mort.

Dans ma chambre à Tokyo, Fukuyama Transporting me fait attendre toute la journée en slip sur le sofa, pour un colis qui arrivera en réalité le lendemain. Fin de l'histoire.

Publicité (pour ?) vue récemment : la lune, un doigt. Le doigt s'allonge jusqu'à toucher la lune. La lune est molle, comme un camembert bien fait. Le doigt s'y enfonce. La lune coule. L'homme gobe une goutte de lune. Gros plan sur son visage : "C'était délicieux !"

Sur plusieurs murs de la ville, un squelette souriant. Il a gardé sa bouche, ses yeux cernés de bleu et son sexe (parfois raturé). Il tient dans sa main droite quelques fils, dans sa main gauche, une jambe d'or.

Les cintres sont désormais marqués du nom de l'école et orné de son logo (Athéna de profil, avec une crête de punk). Les vols de cintre sont donc si fréquents ? Pourquoi voler des cintres ? Pour préparer l'obstruction ?

Rêve : Monsieur l'ambassadeur envoie une roquette d'auto-dérision dans les eaux non-territoriales.

Je fais la sieste au jardin du Luxembourg. Un jeune homme me réveille et me demande : "Vous avez des cartes à jouer à nous prêter ?". Je lui réponds, dans un demi-sommeil : "Non, mais si vous voulez, j'ai des pièces de Scrabble".

Parfois, j'ai l'impression que les chevreuils font de la figuration animale pour toucher un RSA sous forme de graminées.

À deux heures du matin, je descends à la petite épicerie en bas de la rue. J'achète un magazine sur les dauphins et un peu de rosette.

Rêve : des boîtes à chaussures remplies de mousse verte virevoltent en 3D sur une autoroute de beurre, bien que cela soit interdit.

Trouvé dans une librairie un ouvrage au titre curieux : Comment faire pétiller un lac.

L'écran géant sur la place publique retransmet un documentaire sur les dinoflagellés.

Le "pain au melon" n'a ici du melon que la forme. Malgré la petite déception initiale, c'est mon préféré.

Ralouf
Ralouf vient de créer son blog.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:10 0 comments

mardi 29 janvier 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 16

ici maintenant je commence l'écriture
rédaction un hebdomadaire trimestriel
quotidien deux mains on phrase gratis

détruire brûler arrachons cochons qui
chient le soufre usine de peste death
factory enfoncer dans la foule un pus
sanglant des foetus au trou des reins
poupée bleu-Träkl pleurant fucke dans
une poitrine éclair vent maigre froid
déchirant l'anus de la terre sur leur
écharpe tricolore miracles d'étoile ô
star screwer je l'aime Juif caucasien
aimable vieux en français super hyper
correct usant de l'adjectif dérisoire
pour qualifier le prix des putains du
quartier Galata le réservé d'Istanbul

c'est une nuit de bière orangée et CG
peut pas dormir bourrant ce manche de
pioche oui dans la rectitude analogue
distendue du chef d'état-major encore
qui est mieux que de crier oui ou non

rien n'est prévu tout est permis dans
les enclos techniques tout était vrai
rien n'était permis ouvrez-moi polype

le toit ouvert de la maison se laisse
pénétrer dans le soleil les enfants y
jouissent car madame Vénus au pudding
shop déclame encore les textes sacrés
avec son tremblement affecté en gorge

ces sons ouïs ce sera trop tard alors
vous vous en rendrez compte déjà avec
la crainte de manquer le commencement
vite de la faim qui arrive pour elles
les administrantes crapules voici les
choses qui font rire laisse le fumier
aux enfants si tu ne peux pas dévorer
à plein groin cow-boy d'opérette trou
sourire une lèpre atomique rampe hors
des maisons de retraite pompant l'eau
lustrale et nous disons oui aux porcs
culs pourris d'aménageurs du pays des
territoires spirituels & centralistes
merdiques & charognes écrivassières à
rire dans le soufre nuageux avec elle

elle explosera ok ça doit finir baoum

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:29 0 comments

lundi 28 janvier 2013

Des légumes et des salades-CT7

posted by Lucien Suel at 07:41 0 comments

samedi 26 janvier 2013

Le Train de Tarkos 21

Christophe Tarkos
Le Train (21)

Le train roule à la même vitesse que le siège

Je ne vais pas m'en étonner et je ne m'étonne pas, ce n'est pas étonnant, je ne me mets pas sur le côté, et je ne m'en étonne plus, on est bien installé et on ne cogne pas, je ne me cogne pas, je n'ai pas été cogné systématiquement, je ne cogne, je ne bugne, je ne veux pas me donner des bugnes, je ne me bugnerai pas, je n'aimerais pas être cogné, des beignes sur moi, des bugnes sur moi, moi qui me cognerais, je n'aimerais pas. Si je me cognais, je ne ferais pas l'étonné.

Comme une lourde flèche, le train passe au travers de la plaine

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 06:51 2 comments

jeudi 24 janvier 2013

CURM n°19

CURM (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique.
(24/01/2013)
L'élan fou des pensées sur le flotoir. Ralouf a rêvé d'immeubles en quiches. B(l)anc présences. "Je ne mélange pas les matières des compartiments." Tarkos / SILO STANLEY ET LIVINGSTONE, Henry KING, 1950 354 - Ulysse par jour. Ce jardin est un inspecteur choc. "Et ta sœur !" Changer d'ici, changer de maintenant : 12F.C. Terborgh 15 – Castiliaans landschap, 1934. Et si était une fille moche, vilaine, grosse est ce qu'on nous bassinerait avec son histoire ? Tous les lointains s'approchent de mes ailleurs. Ici c'est le matin. Paumée : Mercredi matin finalement encore un bonheur à découvrir. Jour de soldes chez Cinéma / JLG dans la rue + images du Corbeau blanc (un mini-film photographique) Sciences - Aidez la Nasa à résoudre un problème. J'peux pas, j'ai piscine ! Ouille ouille ouille ! Couperin et la BnF... le grand écart ? [Numeribib] 452. On ne manifeste pas contre la télévision. Et flûte, je pensais "qu'être à jeun", c'était "être Agen", genre gavé de pruneaux quoi... avec acteur absent palmipèdes affidés hantent la balourdise des planches. Is Qatar fuelling the crisis in North Mali? It´s not about soccer teams... Contre toute logique… Les vannes pourries sur "Cassez" merde à la fin.

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 08:36 0 comments

mercredi 23 janvier 2013

Phrases (1) par Ralouf

Onze phrases 
Petit, je lançais des tubes de gouache dans la rue. Les bus les écrasaient, j'aimais voir ces traînées multicolores sur l'asphalte.

Je cherche et cherche mon médiator. J'entends : "Tu as regardé dans ton nez ?"

Je lis sur la petite affiche du restaurant le nom d'un spectacle de pantomime : Comment j'ai élevé des escargots sur tes seins.

Avant de commencer un petit boulot sur une fête foraine, mon employeur me dit : Votre travail consiste à analyser, confirmer et indiquer si ces châteaux mous sont toujours praticables.

Sur l'écran de mon ordinateur s'affiche le message suivant : Si vous ne faites rien le système s'arrêtera  dans 59 secondes. Je pense au système.

Au Népal, j'ai pris la compagnie aérienne Yeti Airlines, pour un mountain flight. Le pilote n'était pas le Yéti.

Lu dans une revue pour enfant une histoire qui commençait ainsi (je traduis) : J'ai rencontré à la piscine une tortue molle du Nil, suffisamment grande pour m'asseoir sur son cou et parcourir le monde, le cœur au bord des lèvres.

Cette nuit, j'ai rêvé d'immeubles en quiche.

Dans cette langue, je ne sais dire que glace et chien. Ainsi, je pourrais toujours, en cas de petite faim, m'offrir une glace au chien.

Dans un supermarché du quartier, à proximité immédiate du grand Stupa qui ressemble à un bol de riz à l'envers avec deux yeux intelligents et un point d'interrogation pour toute bouche (mais non mon bon Tintin, c'est le ek, me dit Milou), j'achète du papier toilettes appelé Mystic Magic.

Fantasme : Rentrer à la maison, ma petite cabane de bois, discrètement, au dessus des nuages, en tapir volant. L'animal est connu au Japon pour manger les rêves. Il en double de volume, puis lévite. 

Ralouf

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:21 4 comments

mardi 22 janvier 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 15

punk is dead et ta soeur lit la terre
rature lettre un mot de Cosmik Galata
rappelez-vous CG à tous les pros tout
s'est bien passé monana moure un rêve
fututututré le Kurt je l'aime je n'ai
même pas d'espoir pour revivre encore

fumée bleue odeur de suaire j'imagine
Cosy Funny Tutti prendre son micro en
jouir je serai fatigué je bois grands
verres de vin rouge dans les lumières
manipulées switch on/off on l'érexion
off l'annexion nom d'un objet l'wouah

livres jaunis lui assis sur la chaise
cannée délabrée Cosmik Galata enroule
un autre petit attentif aux aventures
du camionneur de Junction-City Kansas

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:42 0 comments

lundi 21 janvier 2013

Ce jardin-CT6

posted by Lucien Suel at 08:03 0 comments

samedi 19 janvier 2013

Le Train de Tarkos 20

Christophe Tarkos
Le Train (20)

Et les crochets qui accrochent les wagons, derrière, qui n'ont pas de wagons à accrocher

Je ne m'annelle, je ne m'entourne pas, je ne suis pas mieux, je n'ai pas l'intention d'être mieux, je ne me masse, je ne m'embrouille, je ne mélange pas les matières des compartiments, les moquettes, les recouvrements des coffrets, des tablettes, des appuis-tête, des plafonds, des plafonniers, je vais bien, je n'irai pas mieux, je ne vais pas m'anneler, je ne m'annelle pas, je ne vois pas pourquoi je m'annellerais.

Une cascade de trains

Je ne suis pas idiot, je ne suis pas agneau, je ne suis pas agnelle, je ne suis pas agneline, je ne suis pas boudine, je ne suis pas bouclette, je ne suis pas dodine, je ne me résigne pas, je ne suis pas résigné, je ne me résignerai pas, je ne vois pas de quoi je me résignerai, à quoi ne me résignerai-je pas, je ne sais pas ce qui veut me résigner, je ne suis pas un résigné, je ne me résigne pas: je glane, je n'attends pas, j'attends, je fais dodine, j'attends, je glane, j'émane, je pousse dans mon domaine, je ne veux mentir, mais je ne veux me résigner. Je ne fais pas des mouvements au gré des mouvements du vent.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:07 1 comments

jeudi 17 janvier 2013

CURM n°18

CURM (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique.
(09/01/2013)
Jamais la même réponse ne fais. Le plus souvent je pose une autre question ce soir sur est-ce-en ciel ? Mention ou ReCuiCui merci (anthologie Poésie d'un jour) Philippe Les mains jointes Nous devons empêcher la privatisation du Philippe Aigrain sur les accords BnF À Bayonne ce soir, une pour mon binôme et ma pomme, une bonne maison quoi ! Merci ! [Les Fous du Cap] : Cap Blanc-Nez, ou presque... Désolante nouvelle que celle du suicide d'Aaron Schatz, lire texte d'hommage plein de retenue de son ami Cory Doctorow L'oeil bande : Tommy Ingberg - Torn tête en bulles Vagabond Sorti perpétuellement entraîné hors de toi-même de ta vie I think point one is the most powerful. Social proof is so easy to implement and not leveraged enough. What do you think? présence en ligne parfois j'en ai marre, pourtant il en faut... Un peintre c’est quelqu'un qui essuie la vitre entre le monde et nous avec de la lumière, avec un chiffon de lumière imbibé de silence (C. Bobin) Quand l'canari saura canter il ira vir les files "La France au Mali, les ambiguïtés d’une intervention - Libération" un jour peut-être l'humanité dépassera toutes ces âneries de paradis et d'enfer, un jour, peut-être... vivre avec les autres Mention ou ReCuiCui merci L’ANIMATEUR. — Vous êtes prêts ? On descend... Attention je compte ! L’ENFANT. — IL VA COMPTER LES MECS ! chez CristoGrossi ce soir Y a des Chtis et Wallons dans la salle ? Une tite gayole pour ch'canari scandale à Paris : la responsable n’en était qu’à son 2ème twitt ! Hannah Arendt’s Original Articles on “the Banality of Evil” in the Archive. Le cirque Depluloin - Tenez-vous vraiment à connaître mon opinion sur l’adoption ? Non ? Tant mieux. 'négocier sa présence en ligne avec les autres et avec les algorithmes'

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 08:43 0 comments

mardi 15 janvier 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 14

von einem reich zum andern abondances
inouïes de corbeaux sciant le caprice
des bouteilles et les pleurs dans les
tonneaux claquent des roses éveillées
pour mon dindon-hématie regard morose
puis langoureux des langoustes rosées

où roule cette brouette lumineuse des
femmes aux serres d'épervier grillées
extrapolaires parmi les gris cadavres
crasseux où roule donc cette brouette
lumineuse du royaume autre abondances
inouïes de corbeaux sciant le caprice
des bouteilles robustes sous la canne
d'aveugle demeure sombre de baignoire

apothéose l'hypocrite larve Éros bave
une langue boursouflée où roule cette
lumineuse brouette nénuphar indigeste
sur les routes du tabouret historique

images troussées dans le grison blême
d'une barbe rêche croule roule encore
lumineuse brouette écrasant la réelle
servitude des savoirs nébuleux sourds
mâchés silence aux croisées des rêves

roule brouette lumineuse en abondance
inouïe les corbeaux scient le caprice
des bouteilles broutent les roulettes

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 08:08 2 comments

lundi 14 janvier 2013

Le haricot -CT5

posted by Lucien Suel at 07:45 2 comments

samedi 12 janvier 2013

Le Train de Tarkos 19

Christophe Tarkos
Le Train (19)

Je ne me tache pas, je ne me dégouline dessus, je n'ai pas taché, je n'ai pas de taches sur mon pantalon. C'est tant mieux. Si j'avais une tache ce serait un malentendu, il y aurait une miette, je n'aimerais pas avoir une tache ou une miette, je n'en ai pas plus que ça, je m'empêche de me trop dégouliner dessus, j'ai une attention, je m'en sers, je suis attentionné, je n'aime pas me voir dégouliner en tachant mes vêtements, j'ai des vêtements. Ils me doivent bien de rester en l'état même si je mets en entier en pliant en les écrasant, en m'écrasant, en m'étalant sur eux que je les écrase si je veux sous moi en me mettant. Je ne vois pas avec quoi je me serais taché, je n'ai pas dû me tacher. Je n'emporte rien.

Le train poursuit sa course à travers le pays à vive allure.

Une amitié, une longue amitié, une très longue amitié. Je n'ai pas bien mis mes pieds. Je n'ai pas bien installé ma nuque, je ne mettrai plus ma nuque là, je mettrai ma nuque ailleurs, je mets ma nuque là, j'ai mis ma nuque là, je n'ai pas mis ma nuque je ne me souviens pas avoir mis ma nuque à l'endroit qui est dit, je n'ai pas à mettre la nuque droite.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:14 2 comments

jeudi 10 janvier 2013

CURM n°17

CURM (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique.
(09/01/2013)
La soupe était chaude. Grand millésime pour le littéraire au Japon Woaw, "La Pierre et le Sabre" dans le Zeev Sternhell sur Vimeo Barbara Lalicki tire sa révérence et quitte Harper Collins Jeunesse ...quand en cette main de douceur nous posons le visage et qu'il pèse moins soudain qu'un sommeil d'oiseau..." Jean-Pierre Siméon "Parler de médias de masses est une absurdité" : Je me souviens d'un 14 juillet... nous descendons le col Lauzon du Valsavaranche... mauvais temps ! Rottenbuch et Metten, deux bibliothèques abbatiales où le livre est sacré Mais j'ai enlevé mes grosses bottes pour ne pas salir. Ena Swansea has been said to make 'SLOW PAINTINGS'. That's probably because she mounts her canvases and then... À peine un poème... un dessin... une photographie... à peine... merci pour les RTweets ! Bowie en revenant - écrits "par dessous le réel" / JL Millet C’est un tweet infirmier qui passe son temps à panser ce qui ne l’a pas été et qui se trouve vite dépassé par l’ampleur de son projet Un dessin de ligne minimaliste... encre de chine sur papier... GRAMMAIRE FRANÇAISE : Manuel en ligne La Pitié-Salpêtrière : quatre siècles d’histoire sur Gallica : the Copyright Rise La Batmobile au cœur d'un procès abracadabrant Je suis sur la terre... je suis sur terre... Terre (encre de chine sur papier) C’est l’histoire d’un tweet qui tombe amoureux, se relève tout seul, retombe amoureux, se rerelève tout seul… Parlez-vous le néo-facho ? - Bibliobs photo : Rinko Kawauchi, lyrisme minimal à la Japonaise.

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:52 0 comments

mercredi 9 janvier 2013

Un poème de François-Xavier Farine

Docker
C'était l'un
de mes premiers boulots
je devais me lever
à l'aube
pour rejoindre des
entrepôts désaffectés
à l'autre bout de la ville

le premier jour
j'ai sympathisé
avec un gars
qui venait de
sortir
de prison
nous passions notre temps
à remplir des caisses
de cartons
que nous empilions
ensuite les uns sur les autres
du sol jusqu'au plafond
ça a duré comme
ça toute la semaine

le midi
je mangeais par terre
adossé à un arbre
près de la grand-route
où les voitures défilaient
continuellement

Le soir j'avais des mollets
durs comme des cristaux de glace
et le corps complètement esquinté
je m'endormais
dès la première page
d'un livre
que je prenais
pour me vider la tête
de toute cette merde
accumulée toute la journée
mon cerveau paraissait
fondre à vue d’œil
dégouliner comme une sauce blanche

Le type
m'a rappelé
il était content de moi
tu veux revenir
la semaine prochaine
qu'il m'a fait
& j'ai dit non
merci vraiment
je dois retourner
à la faculté
Et d'après le silence confus du type
de l'autre côté de la ligne
j'ai compris
que c'était comme une improbable météorite
qui venait de s'écraser lourdement
sur ses chaussures.

© François-Xavier Farine - 6/12/2012. Inédit.
Ne manquez pas de visiter POEBZINE, le blog de F.-X. Farine.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 07:59 1 comments

mardi 8 janvier 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 13

jui
brrrrrrr store en bois wa wa wa wa wa
wa wa j'ai rare ment lu quelque chose
d'aussi intéressant le laboratoire de
l'analo différent surgi l su l su est
écrit vain lüger au poing l'érésypèle
vert pire rose ô ô ô ô et c'est toute
aoû
la différence avec celui qui prend le
pari pour train prenez lisez les mots
ci-dessus 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 nonante
oui pour cent des français interrogés
et c'est là une noue vêle écriture la
chose dernière pour les enfouacés des
stylos Castro Ernesto Castro ernestol
sep
castrol durée infinie car moi ne lave
les dents de personne alévourabié yes
krieg deux mégatonnes mon vent tourne
sur vous oh ossidents occis dentaires
pharmaciens du néant l'écrivain a une
fonction ou joue son rôle répondez CG
ne répond plus dans le match sondages
oct
sous fresques accept questions quatre
vin pour sang chez francs c'est qu'on
interrogea gare garde à vous sous les
fenêtres section locale endormie sous
les algoliens contrôle total en ordre
appesantissez les only parkmaîtres de
l'esprit une fois déjà ouï déjà resté

nov
digitalement vôtre abîme reste restez
restez rrr rrr rrr rrr rrralévourabié
alé vourabié sinistres pandores de la
pharmacopée sousmondialiste chut chut
se tordre se tordre sssssssssssssssss
ssssssssssssss ssssss teknik ubu boro
piknik rata susu toto kiknek bubu oro

dec
nunu coco bouknik biknik papa praktik
toutou caca tutu lolo peknik hahah lu
cucu lolo kakik zaza serpents sur les
suce-tripes et navets his-t-en boules
constant tinette blouc blouc pupu ils
viennent d'écouter oui oui ô la vingt
vingt-troisième prédic(a)tion oui oui
de nos trous d'anus dormez je le veux

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 08:02 0 comments

lundi 7 janvier 2013

Radiesthésie intuitive-CT4

posted by Lucien Suel at 08:55 0 comments

samedi 5 janvier 2013

Le Train de Tarkos 18

Christophe Tarkos
Le Train (18)

Je n'ai aucune denrée avec moi, ce serait méprise si je me disais transporter des denrées, je n'ai pas de denrées, je ne sais pas ce qu'est une denrée. Je suis monté, j'ai punché. Je n'ai pas pu monter punchant à l'emporte-pièce éveillant tous mes sens regardant dans toutes les directions.

Une clôture, un troupeau et la rame passe et le train tire

Je me peigne. J'ai mon peigne, je suis peigné maintenant, je me suis peigné, je n'étais pas bien peigné, je sais me peigner, j'ai bien peigné, je me suis peigné, j'ai bien fait de me peigner, je suis bien peigné maintenant je pense, je pense je me suis assez peigné maintenant. J'avais à me peigner. Peut-être avais-je vraiment à me peigner. Mais je me peigne, je suis peigné.

Le petit train gravit les ponts, les pays et les marches

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 07:58 0 comments

jeudi 3 janvier 2013

CURM n°16

CURM (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique.
(02/01/2013)
Suis bien tranquille. Je n'aurai jamais fini de. Ranger le désordre qu'a laissé 2012 en partant. Première fois que j'épluche un potimarron (en écoutant Ph.Manzanera, de surcroît). Le calepinage est le dessin de l'agencement d'éléments destinés à former un motif, composer un assemblage, remplir une surface ou un volume. Saint Denis de la Réunion. Question 2 : Écran total : Entretiens croisés entre Chris Simon et Laurent Be... Send more than ebooks to Kindle devices and apps. Bon si ça augmente mon espérance de vie, je veux bien avoir mal à la tête : "Sexe : il donne la migraine... aux hommes." J'ai trouvé comment mettre en place un matriarcat. Mon plan diabolique consistera par commencer à offrir des fleurs aux messieurs. Nieuwe roman klaar : Gaius. Verschijnt in maart bij De Bezige Bij. Is 1ste deel van trilogie Het Vloekhout. Begin nu aan 2de deel. Getting really tired of people pretending something is “natural” or “objective” when it’s actually cultural and based on unspoken axioms. Bienvenue et meilleurs voeux :-) [ANIMATED] "Did we as students, in our weakness, fabricate whole memories from these scattered, pointless items?" Voilà, à cause de vous bande de gaucho populo, Maurice Levy est en souffrance ! Les textes du moi (Janvier 2013) : "L’État est incompétent en matière d’art. Quand il entreprend de récompenser, il usurpe sur le droit… « A ce point là... » - WeLoveWords. Breeueueueu The Shining. Viz Comic en lecture gratuite…pendant 20 minutes "les petits papiers dans les archives" par les AM de Rennes. Les risques liés aux publications sur les réseaux sociaux, selon Trend Micro... sf-list, le Journal is out! Top stories today. Breueueuh Dies Irae. C'est mille fois mieux comme ça ! Désolé d'avoir RT le compte fake, c'est odieux et pas drôle du tout. Voilà.

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 10:10 0 comments

mardi 1 janvier 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 12

calendrier dans la chambre de sa mère

jan
garçon nu sur une planète dont il fut
amour l'indignation sur la mer virage
madame du service contentieux merde y
soprano Victor écho Eulalie c'est oui
pourquoi wa wa wa wa wa wa wa mais il
y a mieux pois bra bravo Dany motrice
cornets de frites hurlement hurlement

fév
sagittaire chut boum crépitements des
saucisses quatre ballots de paille en
guise rémouleur tea-accidentel double
hidalgo d'un monde sec sec sec sec le
cal quelques-uns de leurs plus probes
probants succès lycée dans la chambre
de sa mère de son père de ses parents

mar
ô parfum dans l'entre-jambes Ruby Lee
Ruby Lee du rare très grave à la mort
c'est là tout kwa kwa kwa formulation
différente fin janvier choses sonores
matériel de nuit les rubans violoneux
colombophiles c'était inscrit des ccp
ccp cccp cccp ccp cp cpc pc pcp ppp c

avr
dans la presse empressée des guitares
chromosomesques pisse le sol noir dur
barracudas dans la neige non pourquoi
pas pas CG CG CG CG colonne verte hue
dada hua dada drinn drinn oh monsieur
mutant opérations orl harmonium under
wood futé ô affolement ô ô ô szegorov
plaxiglas swissair coin trop genièvre

mai
hélianthe sur les ordures syldaves la
voix salivée sur les ondes l'électron
lamantin lamentable gros morticliques
vulcanologues et ainsi des heures pas
besoin de noter la dactyligalogriphie
laboratoire so gesellschaft amen leur
barbaque la barbade et le triangle de

jui
bitangore encore là beaucoup d'avions
à jamais mémé écoulant des salives au
gosier des plastiritrons potirons des
musiciens en joguaguette hou la la la
les anciens combattants algériens des
journées continues oh tue tue tue tue
tue tue tue the mexicain dans transit

.../... 

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 09:46 0 comments